Cuisiner des insectes : entomophagie

Manger des insectes : l'entomophagie en cuisine

manger un insecte manger une crevette

Bien être

Il y a quelques temps en Chine, des scientifiques prouvé que si les habitants de certaines régions du sud-ouest du pays étaient en bonne santé, c’était directement lié à leur consommation quotidienne de la fourmi Polyrbachis vicina roger. Etonnant!

Marjolaine Giroux, entomologiste à l’Insectarium de Montréal nous apprend que le polymère qui permet la formation l’exosquelette (squelette externe) des arthropodes (type d’invertébrés), est reconnue pour ses propriétés médicinales. Cela peut donc aider à conserver une bonne santé, par exemple à éloigner les rhumatismes.

Le seul réel problème si vous voulez vous aussi tester cela, bénéficier des propriétés médicinales des insectes, ou encore des protéines des fourmis (ou autre insecte) est le manque d’acceptation sociale. C’est pour cela que j’écris, en en parlant, en faisant des reportages (cf: 20 minutes), nous pouvons mettre en avant le goût, les propriétés bénéfiques…

Pour ne pas choquer, utilisez plutôt le terme entomophagie au lieu de manger des insectes qui peut facilement dégoûter.

Vous pensez sûrement qu’un mot si mélodieux est l’utilisation commune?
Malheureusement ce n’est pas le cas. En fait, vous n’avez probablement jamais entendu ce mot avant. Trouvez les moyens de placer le mot entomophagie (entomophagy en anglais) dans la conversation, comme par exemple: “je ne vous ai jamais parlé des choix culinaires renversant qu’offre l’entomophagie?”. Succès assuré.

Un commentaire

  1. dubois commente :

    Je tente le terme auprès de mes amis. Sans doute moins effrayant…
    Merci