Cuisiner des insectes : entomophagie

Manger des insectes : l'entomophagie en cuisine

manger un insecte manger une crevette

L’élevage du vers de farine

Le ver de farine est la larve du ténébrion meunier. On le connait aussi sous le nom de coléoptère Tenebrio molitor.

élevage de vers

Le ténébrion meunier est souvent le premier à être choisi pour l’élevage domestique. Il y a plusieurs raisons à cela. Il ne coute peu cher, il est facile à se procurer, il ne fait pas de bruit et il se manipule facilement.

Avec une soixantaine de larves achetées dans n’importe quelle animalerie, vous pouvez commencer un élevage de vers de farine. Mettez les dans un vivarium, une grande boite en plastique, mais aussi quelques autres. En effet, pour augmenter le nombre de vers, il faut mettre les plus gros dans une boite à part, pour que les petits ne meurent pas. N’oubliez pas de mettre des copeaux de bois au fond de la boite, par exemple de la litière pour petits rongeurs.

Pour nourrir votre élevage, utilisez du riz soufflé pour animaux domestiques du pain, des morceaux de fruits ou de légumes desséchés.

Les larves de ténébrions vendues en animalerie ne sont pas destinées à la consommation humaine.
Il faut donc en faire l’élevage, comme mentionné plus haut, et manger seulement les larves issues de cet élevage. Donc, vous devez les nourrir jusqu’à ce que les vers soient adultes, puis ensuite les laisser se reproduire et enfin pouvoir manger les larves de la nouvelle génération. Par la suite, on peut consommer toutes les larves des générations suivantes.

18 commentaire

  1. Gecko64 commente :

    Je me posais une question sur la valeur nutritive des différents insectes ?
    Peut on trouver une fiche reprenant l’apport nutritif par autant de grammes d’un type d’insecte ?

  2. admin commente :

    Vous trouverez quelques données sur le site de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) : http://www.fao.org/newsroom/fr/news/2004/51409/index.html

  3. leviath commente :

    oublions pas de préciser que les adultes sont des coléoptères.

  4. Muad commente :

    J’ai décidé de me lancer dans l’entomophagie, et je vais commencer par les tenebrions. En cherchant à m’informer, je constate qu’une info revient souvent : ne pas manger les « vers » vendus en animalerie mais seulement leurs futures larves. Mais il n’est jamais expliqué pourquoi. Qu’est-ce qui les rend impropres à la consommation ?

  5. Petit-insecte commente :

    Vous ne savez pas d’où ils viennent, comment ils ont été nourris, traités…

  6. paul commente :

    Bonjour,
    Pour faire un elevage, peut-on les mettre dans n’importe quelle farine ou en faut-il une spécifique?

  7. olivier commente :

    Bonjour,

    est-on sur qu’en consommant uniquement les larves, issues de la generation des tenebrions achetés en animalerie, que ces larves sont « saines » ?

  8. htc commente :

    Quel T° leur fautil? Si ca va de 0° a 10°? ca va???

    Peut-on en donner aux poules???

  9. Petit-insecte commente :

    A priori aucun souci pour les poules, mais par contre côté température, mieux vaut rester entre 20 et 25°.

  10. Laurent commente :

    peut-on les acheter en animalerie et ensuite manger les larves qu’ils auront produits?

  11. Petit-insecte commente :

    Non, il ne faut consommer que les enfants de ces insectes.

  12. Gojirafan commente :

    Quelles mesures doit-on prendre lors de l’élevage de ces larves pour assurer leurs consommabilités?

  13. Frédo commente :

    Quel livre de référence en la matière conseillez-vous?

  14. Petit-insecte commente :

    Aucun pour le moment, il y a pas mal de blogs et de forums (plus actifs que celui-ci) où vous trouverez votre bonheur.

  15. Arthur commente :

    @leviath: ça date un peu mais bon, autant le dire Tenebrio molitor est un coléoptère, c’est à dire que quelque soit le stade de développement (larve, nymphe ou imago) c’est et restera un coléoptère (et non juste les adultes).
    @Petit-insecte: oui mais s’ils étaient si dangereusement toxiques que ça, pourquoi ne le seraient-ils pas pour les animaux auxquels ils sont destinés? Sans doute que les conditions d’élevage sont convenables, mais que les additifs alimentaires sont spécifiquement dosés pour telle ou telle genre ou espèce à laquelle ils sont destinés. Ou alors, c’est aussi le manque d’additifs pour le goût et la texture par exemple qui ferait qu’ils ne seraient pas très bons à manger…

  16. Arthur commente :

    Fin, les additifs de goûts et texture c’est surtout valable pour les insectes vendus non vivants.

  17. GR. commente :

    & pour élever d’autres bestioles, comme les criquets, etc.?

    enfin je vais commencer par les vers de farine (ça me rappel les cours de bio du collège…)

    merci pour ce site

    ah oui… J’ai vu dans un reportage que certains ajoutaient une lampe pour les criquets.
    Les ténébrions peuvent rester dans le noir sans dégénérer?

  18. Marine commente :

    Les vers élevés en animalerie présentent un plus grand risque d’être parasité par des vers de la famille du ténia avec la possibilité de nous contaminer à notre tour lors de l’ingestion des dites-larves.

    Manger des vers pour finir par en héberger un à poste fixe, ce serait boucler la boucle ^^